Grève des magistrats : « Le politique doit assumer ses propres responsabilités »

Les professionnels de la justice ont montré leur indignation cet après-midi, partout en France. Reportage à Paris, où près de mille manifestants s'étaient mobilisés.

En rangs serrés sur les marches du Palais de justice de Paris, sobrement mais en nombre, les magistrats, avocats, fonctionnaires de la justice, éducateurs et autres associations d'insertion ont voulu dire leur ras-le-bol, ce jeudi 10 février. De l'avis général, les propos de Nicolas Sarkozy et de ses ministres étaient la « goûte d'eau qui fait déborder le vase » . « Cela fait des années que la magistrature tire la sonnette d'alarme , estime Maître Peletier, avocat au barreau de Paris. Nous avons…
   Pour lire la suite de cet article, identifiez-vous ou créez un compte :

Article réservé

Pour lire cet article :

Consultez nos offres d’abonnement,
à partir de 8€/mois.
Déjà abonné(e) ?
Identifiez-vous.
Haut de page

Voir aussi

Dîtes 33 !

Avec Politis accès libre
par ,

 lire   partager

Articles récents

Campagne d’appel à dons

Appel à dons : Politis a besoin de vous !
Consultez la page dédiée à la campagne

YesYes se tient plus que jamais à votre service !

Souhaitez-vous recevoir les notifications de la rédaction de Politis ?

Ces notfications peuvent être facilement desactivées par la suite dans votre navigateur.