Délit de solidarité avec les Palestiniens

Pas moins de six procès contre des militants de la campagne Boycott Désinvestissement Sanctions (BDS), qui dénonce la colonisation israélienne, ont eu lieu depuis un an. Retour sur l’histoire d’un acharnement.

Cette fois, le tribunal d’instance de Bobigny ne statuera pas. Les militants pro-palestiniens rassemblés non loin de l’entrée ce 17 mars n’auront guère l’occasion de donner de la voix. Une bataille de procédure a permis à la défense d’obtenir un renvoi. Les quatre militants de la campagne Boycott Désinvestissement Sanctions (BDS) comparaîtront une autre fois (voir encadré). Ils ne sont pas seuls à répondre devant les tribunaux français de leur action politique en solidarité avec les Palestiniens. Depuis un…
   Pour lire la suite de cet article, identifiez-vous ou créez un compte :

Article réservé

Pour lire cet article :

Consultez nos offres d’abonnement,
à partir de 8€/mois.
Déjà abonné(e) ?
Identifiez-vous.

Vous pouvez aussi acheter le journal contenant cet article ici

Haut de page

Voir aussi

Articles récents

Campagne d’appel à dons

Appel à dons : Politis a besoin de vous !
Consultez la page dédiée à la campagne

YesYes se tient plus que jamais à votre service !

Souhaitez-vous recevoir les notifications de la rédaction de Politis ?

Ces notfications peuvent être facilement desactivées par la suite dans votre navigateur.