La pub s’en tire encore

La loi Grenelle 2 ménage de belles échappatoires aux afficheurs publicitaires.

Depuis deux décennies, le paysage est phagocyté par une faune proliférante de supports publicitaires, dans une anarchie tenant à la complaisance de la loi, à la créativité des afficheurs et à une très faible répression. Plusieurs centaines de milliers de panneaux, affiches, bâches et enseignes. seraient illégaux en France. Les associations, qui bataillaient dans une quasi-indifférence, ont obtenu que la loi Grenelle 2 modifie la réglementation. C’est l’objet d’un projet de décret livré par la ministre de…
   Pour lire la suite de cet article, identifiez-vous ou créez un compte :

Article réservé

Pour lire cet article :

Consultez nos offres d’abonnement,
à partir de 5€/mois.
Déjà abonné(e) ?
Identifiez-vous.

Vous pouvez aussi acheter le journal contenant cet article ici

Haut de page

Voir aussi

Articles récents

Campagne d’appel à dons

Appel à dons : Politis a besoin de vous !
Consultez la page dédiée à la campagne

YesYes se tient plus que jamais à votre service !

Souhaitez-vous recevoir les notifications de la rédaction de Politis ?

Ces notifications peuvent être facilement desactivées par la suite dans votre navigateur.