Dossier : Le retour de la fierté arabe

Leïla Shahid : « J’éprouve bonheur, fierté et espoir ! »

Pour la première fois, Leïla Shahid s’exprime sur les révolutions arabes et nous dit son émotion. Elle analyse les conséquences internationales de ces bouleversements, notamment sur le conflit israélo-palestinien. Tandis qu’en Libye Kadhafi, rejeté par tout un peuple, s’obstine dans le crime.

Politis : Qu’avez-vous ressenti en voyant tous ces événements dans le monde arabe ? Leïla Shahid : Avant tout, un immense bonheur, une fierté, un espoir dans ce monde arabe. Je dois avouer que j’étais résignée à l’idée que cette société civile arabe n’ait ni les moyens ni le désir d’une Intifada. J’insiste sur ce mot auquel je veux donner son sens premier : le sursaut, le retour de la confiance en soi. Je suis avant tout une Arabe. Et, pour moi, ce mouvement a la même importance que les indépendances. De…
   Pour lire la suite de cet article, identifiez-vous ou créez un compte :

Article réservé

Pour lire cet article :

Consultez nos offres d’abonnement,
à partir de 5€/mois.
Déjà abonné(e) ?
Identifiez-vous.

Vous pouvez aussi acheter le journal contenant cet article ici

Haut de page

Voir aussi

Tirs de la BAC à Stains : la version policière démontée par une reconstitution en 3D

Sur le vif accès libre
par ,

 lire   partager

Articles récents

Campagne d’appel à dons

Appel à dons : Politis a besoin de vous !
Consultez la page dédiée à la campagne

YesYes se tient plus que jamais à votre service !

Souhaitez-vous recevoir les notifications de la rédaction de Politis ?

Ces notifications peuvent être facilement desactivées par la suite dans votre navigateur.