Dossier : Enquête sur la gauche de droite

« DSK est plus à droite que Sarkozy »

Pour Christophe Guilluy, la gauche a du pain sur la planche pour retrouver la confiance des catégories populaires, isolées face aux discours lénifiants sur les bienfaits de la mondialisation.

Politis : Que recoupe aujourd’hui le terme « catégories populaires » ? Christophe Guilluy : Au sens large, ce sont les ouvriers et les employés, qu’ils soient « actifs », chômeurs ou retraités. C’est aussi cette majorité de Français qui se caractérisent par un revenu aux environs de 1 300 euros mensuels, si on prend en compte les travailleurs à temps partiel, et, pour les retraités, une pension médiane de 1 000 euros. Cette France des 1 300 euros s’étend aussi en dessous du seuil de pauvreté. Existe-t-il…
   Pour lire la suite de cet article, identifiez-vous ou créez un compte :

Article réservé

Pour lire cet article :

Consultez nos offres d’abonnement,
à partir de 5€/mois.
Déjà abonné(e) ?
Identifiez-vous.

Vous pouvez aussi acheter le journal contenant cet article ici

Haut de page

Voir aussi

Articles récents

Campagne d’appel à dons

Appel à dons : Politis a besoin de vous !
Consultez la page dédiée à la campagne

YesYes se tient plus que jamais à votre service !

Souhaitez-vous recevoir les notifications de la rédaction de Politis ?

Ces notifications peuvent être facilement desactivées par la suite dans votre navigateur.