Dossier : Enquête sur la gauche de droite

Le conservatisme, une valeur de gauche ?

Droite et gauche néolibérale sont parvenues à travestir les projets les plus rétrogrades en « réformes de progrès », suscitant la
« réaction » des progressistes. Les mots ont-ils encore un sens ?

En politique, on trouve toujours plus « conservateur » que soi. Nicolas Sarkozy est un « néoconservateur américain à passeport français » , estimait, dans une formule restée célèbre, Éric Besson (période socialiste). « C’est un homme de changement et de mouvement , répliquait Fadela Amara, autre ministre “d’ouverture”, c’est le PS qui est devenu synonyme de conservatisme dans ce pays ! » Et le PS de renvoyer le compliment à sa propre aile gauche : Jack Lang jugeant Jean-Luc Mélenchon « un peu conservateur…
   Pour lire la suite de cet article, identifiez-vous ou créez un compte :

Article réservé

Pour lire cet article :

Consultez nos offres d’abonnement,
à partir de 5€/mois.
Déjà abonné(e) ?
Identifiez-vous.

Vous pouvez aussi acheter le journal contenant cet article ici

Haut de page

Voir aussi

Articles récents

Campagne d’appel à dons

Appel à dons : Politis a besoin de vous !
Consultez la page dédiée à la campagne

YesYes se tient plus que jamais à votre service !

Souhaitez-vous recevoir les notifications de la rédaction de Politis ?

Ces notifications peuvent être facilement desactivées par la suite dans votre navigateur.