Dossier : Les cent jours qui ont changé la France

Le rayonnement de la France


Le ministre de l’Intérieur, Christian Picquet, dut en revanche batailler ferme pour obtenir les crédits nécessaires à une vraie police de proximité. Bien qu’il n’y eût pas sur cette question de divergences idéologiques. Tel n’a pas été le cas pour le budget des Affaires étrangères. Du côté Front de gauche, on était très attaché au « rayonnement de la France » dans le monde ; pas question de fermer des consulats ou des centres culturels. « Ce sont des vieilles lunes patriotardes », avait stigmatisé…
   Pour lire la suite de cet article, identifiez-vous ou créez un compte :

Article réservé

Pour lire cet article :

Consultez nos offres d’abonnement,
à partir de 8€/mois.
Déjà abonné(e) ?
Identifiez-vous.

Vous pouvez aussi acheter le journal contenant cet article ici

Haut de page

Voir aussi

Articles récents

Campagne d’appel à dons

Appel à dons : Politis a besoin de vous !
Consultez la page dédiée à la campagne

YesYes se tient plus que jamais à votre service !

Souhaitez-vous recevoir les notifications de la rédaction de Politis ?

Ces notifications peuvent être facilement desactivées par la suite dans votre navigateur.