Cygne des temps

Déclinaison en pâte à modeler du conte, très politique, d’Andersen.

Le conte d’Andersen est féroce : le vilain petit canard, en réalité un cygne dont l’œuf a été abandonné, est rejeté parce que différent. En l’adaptant en pâte à modeler, le réalisateur russe Garri Bardine exacerbe la cruauté du conte. Son oisillon échoue chez une poule dans une basse-cour totalitaire. Tous les matins, la volaille servile entonne l’hymne qui dit sa chance de faire du gras bien à l’abri. Le petit canard tente de subsister sur place, seul, perdu et affamé, détresse qu’il exprime dans un chant…
   Pour lire la suite de cet article, identifiez-vous ou créez un compte :

Article réservé

Pour lire cet article :

Consultez nos offres d’abonnement,
à partir de 8€/mois.
Déjà abonné(e) ?
Identifiez-vous.

Vous pouvez aussi acheter le journal contenant cet article ici

Haut de page

Voir aussi

Articles récents

Campagne d’appel à dons

Appel à dons : Politis a besoin de vous !
Consultez la page dédiée à la campagne

YesYes se tient plus que jamais à votre service !

Souhaitez-vous recevoir les notifications de la rédaction de Politis ?

Ces notifications peuvent être facilement desactivées par la suite dans votre navigateur.