Espagne, victoire en trompe-l'oeil

La droite obtient à peine plus de voix que lors des précédentes législatives, en 2008.

Si les Espagnols ont délivré, dimanche, un message politique, ce n’est certainement pas celui qui domine dans les commentaires de ce côté-ci des Pyrénées. En fait de « raz de marée de la droite », le Parti ­populaire (PP) de Mariano Rajoy n’a guère recueilli que 10 830 694 voix contre 10 276 238 lors des législatives de 2008. Soit une progression infime. Le PP ne doit son succès électoral (186 sièges sur 350 et 44,62 % des suffrages) qu’à un effondrement du Parti socialiste (PSOE), qui obtient le score le…
   Pour lire la suite de cet article, identifiez-vous ou créez un compte :

Article réservé

Pour lire cet article :

Consultez nos offres d’abonnement,
à partir de 5€/mois.
Déjà abonné(e) ?
Identifiez-vous.

Vous pouvez aussi acheter le journal contenant cet article ici

Haut de page

Voir aussi

Articles récents

Campagne d’appel à dons

Appel à dons : Politis a besoin de vous !
Consultez la page dédiée à la campagne

YesYes se tient plus que jamais à votre service !

Souhaitez-vous recevoir les notifications de la rédaction de Politis ?

Ces notifications peuvent être facilement desactivées par la suite dans votre navigateur.