Temps morose

La 17e conférence des Nations unies sur le climat, du 28 novembre au 9 décembre à Durban (Afrique du Sud), ne déchaîne pas les passions. Les responsables sont incapables de préciser combien de chefs d’État viendront. Dans les couloirs du ministère de l’Écologie français, on indique qu’« il n’existe plus de demande du public » ! Comme si les mensonges des climato­sceptiques tels que Claude Allègre, Christian Gerondeau ou Pascal Bruckner avaient gagné la partie. Le dérèglement climatique, pourtant confirmé 1…
   Pour lire la suite de cet article, identifiez-vous ou créez un compte :

Article réservé

Pour lire cet article :

Consultez nos offres d’abonnement,
à partir de 5€/mois.
Déjà abonné(e) ?
Identifiez-vous.

Vous pouvez aussi acheter le journal contenant cet article ici

Haut de page

Voir aussi

Tirs de la BAC à Stains : la version policière démontée par une reconstitution en 3D

Sur le vif accès libre
par ,

 lire   partager

Articles récents

Campagne d’appel à dons

Appel à dons : Politis a besoin de vous !
Consultez la page dédiée à la campagne

YesYes se tient plus que jamais à votre service !

Souhaitez-vous recevoir les notifications de la rédaction de Politis ?

Ces notifications peuvent être facilement desactivées par la suite dans votre navigateur.