Alerte sociale

Cet article est en accès libre. Pour rester fidèle à ses valeurs, votre journal a fait le choix de ne pas se financer avec la publicité. C’est la seule garantie d’une information véritablement indépendante. Ce choix a un coût, aussi, pour contribuer et soutenir notre indépendance : achetez Politis, abonnez-vous.


Le Snuipp, principal syndicat des enseignants du premier degré, lance un cri d’alarme : « La répartition académique des 5 700 suppressions de postes d’enseignants dans le primaire qui sera présentée (…) le 4 janvier prochain, sonne le début des opérations de carte scolaire… » Rased, enseignants remplaçants, conseillers pédagogiques et intervenants en langues « sont dans le collimateur ». Ce qui signifie : ouvertures de classes impossibles dans les écoles qui attendent des élèves supplémentaires, scolarisation des moins de 3 ans à l’agonie, élèves en difficulté sans aide spécialisée, classes non remplacées et classes surchargées. Un mouvement de grève se prépare.


Haut de page

Voir aussi

Articles récents

Campagne d’appel à dons

Appel à dons : Politis a besoin de vous !
Consultez la page dédiée à la campagne

YesYes se tient plus que jamais à votre service !

Souhaitez-vous recevoir les notifications de la rédaction de Politis ?

Ces notifications peuvent être facilement desactivées par la suite dans votre navigateur.