« Nous improvisions tout »

Jacques Nolot, en marquis de Lévezin, a joint sa singularité
à celle de Rabah Ameur-Zaïmeche.

Comédien toujours remarquable, lui-même réalisateur de films bouleversants (Avant que j’oublie), Jacques Nolot est l’un des premiers acteurs « extérieurs » à la bande de Rabah Ameur-Zaïmeche auxquels celui-ci a fait appel. Rencontre. **Comment avez-vous rencontré Rabah Ameur-Zaïmeche ? Jacques Nolot :** Nous nous sommes rencontrés à l’époque où Rabah réalisait son premier film, Wesh Wesh, par l’intermédiaire de la productrice de mes films. Comme j’aimais beaucoup son travail, j’ai assez vite pensé que je…
   Pour lire la suite de cet article, identifiez-vous ou créez un compte :

Article réservé

Pour lire cet article :

Consultez nos offres d’abonnement,
à partir de 5€/mois.
Déjà abonné(e) ?
Identifiez-vous.

Vous pouvez aussi acheter le journal contenant cet article ici

Haut de page

Voir aussi

Tirs de la BAC à Stains : la version policière démontée par une reconstitution en 3D

Sur le vif accès libre
par ,

 lire   partager

Articles récents

Campagne d’appel à dons

Appel à dons : Politis a besoin de vous !
Consultez la page dédiée à la campagne

YesYes se tient plus que jamais à votre service !

Souhaitez-vous recevoir les notifications de la rédaction de Politis ?

Ces notifications peuvent être facilement desactivées par la suite dans votre navigateur.