Dossier : La campagne 2.0

Des candidats très connectés

Les partis politiques ont chacun leur stratégie pour gagner la bataille de la présidentielle sur Internet, avec en priorité l’utilisation de Twitter. Les mots d’ordre : visibilité et réactivité, sans oublier un brin d’humour.

Bon an mal an, ils s’y sont tous mis. De François Bayrou à Philippe Poutou, pas un candidat qui ne possède le kit minimum du présidentiable « moderne » : site Internet personnalisé, compte Twitter et page Facebook. Objectif : faire parler de soi sur les réseaux sociaux. Ces sites qui diffusent de l’information en continu – et de manière contiguë – dans un aller-retour permanent entre la toile et les médias traditionnels. Aujourd’hui, c’est sur Twitter que ça se passe. Popularisé en 2008 en France, le site…
   Pour lire la suite de cet article, identifiez-vous ou créez un compte :

Article réservé

Pour lire cet article :

Consultez nos offres d’abonnement,
à partir de 8€/mois.
Déjà abonné(e) ?
Identifiez-vous.

Vous pouvez aussi acheter le journal contenant cet article ici

Haut de page

Voir aussi

Ouvrez les fenêtres, lisez la presse indépendante

Tribunes accès libre
par ,

 lire   partager

COP 26 : la fin du blabla ?

Écologie
par ,

 lire   partager

Articles récents

Campagne d’appel à dons

Appel à dons : Politis a besoin de vous !
Consultez la page dédiée à la campagne

YesYes se tient plus que jamais à votre service !

Souhaitez-vous recevoir les notifications de la rédaction de Politis ?

Ces notifications peuvent être facilement desactivées par la suite dans votre navigateur.