Entre les Bras, de Paul Lacoste

Cet article est en accès libre. Politis ne vit que par ses lecteurs, en kiosque, sur abonnement papier et internet, c’est la seule garantie d’une information véritablement indépendante. Pour rester fidèle à ses valeurs, votre journal a fait le choix de ne pas prendre de publicité sur son site internet. Ce choix a un coût, aussi, pour contribuer et soutenir notre indépendance, achetez Politis, abonnez-vous.


Une fête des vendanges à Gaillac. Et de voir réunis les cadors de la gastronomie : Olivier Roellinger, Michel Troisgros, Pierre Gagnaire, Michel Bras. Ces scènes de franche joliesse sont à voir comme un clin d’œil à d’autres films. Paul Lacoste a en effet déjà réalisé un documentaire sur chacun d’entre eux. Filmer des effluves, la construction d’un plat, le tintinnabule de casseroles sous le feu, un paysage qui s’inscrit dans la grammaire d’une cuisine, il sait faire. Mais s’il est question de cuisine ici, Entre les Bras raconte la transmission d’un savoir-faire, entre un père et son fils, entre Michel et Sébastien Bras, le premier laissant les rênes de son restaurant au second, à Laguiole. Une affaire de passage de témoin qui s’opère en petites touches, subtiles, entre émulation et stimulation, confiance et défi.


Entre les Bras , Paul Lacoste, 1 h 30.

Haut de page

Voir aussi

Éloge de l’intersectionnalité

Idées accès libre
par ,

 lire   partager

Appel pour les marches des libertés samedi 28 novembre partout en France

Tribunes accès libre
par ,

 lire   partager

Articles récents

Souhaitez-vous recevoir les notifications de la rédaction de Politis ?

Ces notfications peuvent être facilement desactivées par la suite dans votre navigateur.