L’énigme Norbert Elias

L’historien Marc Joly s’intéresse au sociologue allemand condamné à l’exil et tardivement reconnu, inspiré par la psychanalyse.

On sait les grandes difficultés qu’ont rencontrées nombre d’intellectuels juifs allemands contraints à l’exil après 1933 en raison de l’arrivée des nazis au pouvoir, alors même qu’ils jouissaient d’une importante reconnaissance académique ou étaient appelés à accomplir une brillante carrière. On pense évidemment à Walter Benjamin, qui vécut dans une relative misère à Paris pendant les années 1930 avant d’être interné en 1939, par une IIIe République en pleine déliquescence, dans des camps destinés aux…
   Pour lire la suite de cet article, identifiez-vous ou créez un compte :

Article réservé

Pour lire cet article :

Consultez nos offres d’abonnement,
à partir de 5€/mois.
Déjà abonné(e) ?
Identifiez-vous.

Vous pouvez aussi acheter le journal contenant cet article ici

Haut de page

Voir aussi

Paul Veyne : « La fascination pour l'Antiquité ne m'a jamais quitté »

Idées accès libre
par ,

 lire   partager

Articles récents

Campagne d’appel à dons

Appel à dons : Politis a besoin de vous !
Consultez la page dédiée à la campagne

YesYes se tient plus que jamais à votre service !

Souhaitez-vous recevoir les notifications de la rédaction de Politis ?

Ces notifications peuvent être facilement desactivées par la suite dans votre navigateur.