Immigration : « J’ai cru devenir fou »

Alain, Camerounais de 17 ans, a passé près d’un mois en centre de rétention, où il n’aurait jamais dû se trouver. Témoignage.

Alain Kuitang Kengne est camerounais. Il a quitté le 4 mai le centre de rétention administrative (CRA) de Palaiseau, dans l’Essonne. Mineur et seul sur le territoire français, il n’aurait jamais dû y mettre les pieds. Son séjour en rétention aura pourtant duré 29 jours. Alain est arrivé en France fin mars 2011. « Au bled », il a laissé sa petite sœur de 14 ans. En novembre, il est arrêté une première fois pour vol dans une pharmacie de la banlieue parisienne. Sur son acte de naissance, il a 17 ans, mais la…
   Pour lire la suite de cet article, identifiez-vous ou créez un compte :

Article réservé

Pour lire cet article :

Consultez nos offres d’abonnement,
à partir de 8€/mois.
Déjà abonné(e) ?
Identifiez-vous.

Vous pouvez aussi acheter le journal contenant cet article ici

Haut de page

Voir aussi

La peste Zemmour

Politique accès libre
par ,

 lire   partager

Articles récents

Campagne d’appel à dons

Appel à dons : Politis a besoin de vous !
Consultez la page dédiée à la campagne

YesYes se tient plus que jamais à votre service !

Souhaitez-vous recevoir les notifications de la rédaction de Politis ?

Ces notifications peuvent être facilement desactivées par la suite dans votre navigateur.