Les Neiges du Kilimandjaro

Cet article est en accès libre. Politis ne vit que par ses lecteurs, en kiosque, sur abonnement papier et internet, c’est la seule garantie d’une information véritablement indépendante. Pour rester fidèle à ses valeurs, votre journal a fait le choix de ne pas prendre de publicité sur son site internet. Ce choix a un coût, aussi, pour contribuer et soutenir notre indépendance, achetez Politis, abonnez-vous.


La sortie en DVD du dernier film en date de Robert Guédiguian, confirme que celui-ci est d’une grande actualité. La fracture au sein même de la classe ouvrière que les Neiges du Kilimandjaro met en scène, avec d’un côté des ouvriers qui ont travaillé et participé aux luttes sociales durant toute leur vie, Michel (Jean-Pierre Darroussin) et Marie-Claire (Ariane Ascaride), et de l’autre un jeune précaire, Christophe (Grégoire Leprince-Ringuet), n’est pas étrangère à ce dont témoignent les résultats du premier tour de l’élection présidentielle.
Le film montre en particulier l’examen de conscience auxquels se livre le couple de cinquantenaires, après avoir été violemment agressé par Christophe. Intimement ébranlés, Michel et Marie-Claire se posent des questions qui interrogent le sens même de leur existence : que sommes-nous devenus ? Avons-nous su rester fidèles à nous-mêmes ?
Quinze ans après Marius et Jeannette, les Neiges du Kilimandjaro, film d’une forte
charge émotionnelle tout en étant sans concession, est non seulement l’occasion pour Robert Guédiguian de faire le point sur un certain état de la société, qui n’est pas allé en s’améliorant, mais aussi de suggérer que la responsabilité individuelle compte, et que les comportements
de chacun influent sur les conditions
du vivre-ensemble.


Les Neiges du Kilimandjaro, Robert Guédiguian, Diaphana vidéo (1 DVD).

Haut de page

Voir aussi

Articles récents

Campagne d’appel à dons

Appel à dons : Politis a besoin de vous !
Consultez la page dédiée à la campagne

YesYes se tient plus que jamais à votre service !

Souhaitez-vous recevoir les notifications de la rédaction de Politis ?

Ces notifications peuvent être facilement desactivées par la suite dans votre navigateur.