Copropriétés en faillite

Alors que Cécile Duflot fait du logement social son cheval de bataille, l’habitat précaire continue de s’étendre au sein des copropriétés privées. Exemples à Grigny 2 et à Clichy-sous-Bois.

La porte est grande ouverte. Le vent s’engouffre dans l’entrée pour venir mourir dans la cage d’escalier. Au pied des tours du square Surcouf, dans le quartier Grigny 2 (Essonne), les interphones ne servent plus à rien. Les couloirs jaunis par la lumière des ampoules en fin de vie sont accessibles à tous. Un des deux ascenseurs ne fonctionne pas et il faut descendre dans le local à poubelles pour prendre celui qui a le mieux résisté à l’usure du temps. Grigny 2 est la deuxième plus grande copropriété de…
   Pour lire la suite de cet article, identifiez-vous ou créez un compte :

Article réservé

Pour lire cet article :

Consultez nos offres d’abonnement,
à partir de 5€/mois.
Déjà abonné(e) ?
Identifiez-vous.

Vous pouvez aussi acheter le journal contenant cet article ici

Haut de page

Voir aussi

Marlène Schiappa au tribunal

Société accès libre
par ,

 lire   partager

Poutine, une aubaine pour Washington

Éditorial accès libre
par ,

 lire   partager

Articles récents

Campagne d’appel à dons

Appel à dons : Politis a besoin de vous !
Consultez la page dédiée à la campagne

YesYes se tient plus que jamais à votre service !

Souhaitez-vous recevoir les notifications de la rédaction de Politis ?

Ces notifications peuvent être facilement desactivées par la suite dans votre navigateur.