Canaletto à l’honneur

Cet article est en accès libre. Pour rester fidèle à ses valeurs, votre journal a fait le choix de ne pas se financer avec la publicité. C’est la seule garantie d’une information véritablement indépendante. Ce choix a un coût, aussi, pour contribuer et soutenir notre indépendance : achetez Politis, abonnez-vous.


Le peintre est exposé aux musées Maillol et Jacquemart-André, à Paris. L’occasion de (re)découvrir l’un des maîtres du XVIIIe siècle, porté sur le paysage, celui de Venise, en chef de file des védustistes, mouvement calé sur la « vue urbaine ». Avec ses coutumes, ses règles, ses habitants, ses perspectives et ses effets de lumière. Un espace trempé d’anecdotes pour un artiste retors, décidé à sortir de son atelier, en quête de topographies, et négociant, pliant le paysage au gré de son imagination. L’occasion de voir aussi, au musée Jacquemart, les filiations avec son successeur, Francesco Guardi.


Canaletto , musée Jacquemart-André, jusqu’au 14 janvier ; au musée Maillol, jusqu’au 10 février.

Haut de page

Voir aussi

Articles récents

Campagne d’appel à dons

Appel à dons : Politis a besoin de vous !
Consultez la page dédiée à la campagne

YesYes se tient plus que jamais à votre service !

Souhaitez-vous recevoir les notifications de la rédaction de Politis ?

Ces notifications peuvent être facilement desactivées par la suite dans votre navigateur.