Venezuela : Débat constitutionnel

Cet article est en accès libre. Pour rester fidèle à ses valeurs, votre journal a fait le choix de ne pas se financer avec la publicité. C’est la seule garantie d’une information véritablement indépendante. Ce choix a un coût, aussi, pour contribuer et soutenir notre indépendance : achetez Politis, abonnez-vous.


Les nouvelles en provenance de Cuba, où Hugo Chavez est traité pour un cancer, n’étant guère rassurantes, le débat fait rage au Venezuela. Dans l’immédiat, il s’agit de savoir si la cérémonie d’investiture du président réélu, fixée constitutionnellement au 10 janvier, peut être ou non différée. Oui, estime Nicolas Maduro, vice-président et dauphin désigné de Chavez ; non, affirment la plupart des leaders de l’opposition de droite, qui exigent une déclaration « d’empêchement ». Si cette hypothèse était retenue, des élections devraient être organisées dans les trente jours suivant la déclaration. L’occasion d’une revanche, espérée par la droite mais improbable.


Haut de page

Voir aussi

Articles récents

Campagne d’appel à dons

Appel à dons : Politis a besoin de vous !
Consultez la page dédiée à la campagne

YesYes se tient plus que jamais à votre service !

Souhaitez-vous recevoir les notifications de la rédaction de Politis ?

Ces notifications peuvent être facilement desactivées par la suite dans votre navigateur.