Turquie : Pinar Selek condamnée à perpétuité

Cet article est en accès libre. Pour rester fidèle à ses valeurs, votre journal a fait le choix de ne pas se financer avec la publicité. C’est la seule garantie d’une information véritablement indépendante. Ce choix a un coût, aussi, pour contribuer et soutenir notre indépendance : achetez Politis, abonnez-vous.


La sociologue turque Pinar Selek, qui vit en exil en France, a été condamnée à perpétuité, le 30 janvier, par un tribunal d’Istanbul. Il lui est reproché d’avoir participé à un attentat commis en 1998. L’universitaire avait été acquittée à trois reprises quand il avait été établi que l’explosion était due à une fuite de gaz. Selon la jeune femme, connue pour ses travaux sur les minorités, les juges turcs ont voulu intimider les chercheurs. Cette décision confirme la violence de la répression qui s’abat en Turquie sur toute forme de soutien ou d’intérêt à la question kurde. Trente-trois avocats turcs sont actuellement détenus pour avoir défendu des prisonniers kurdes.


Haut de page

Voir aussi

Paul Veyne : « La fascination pour l'Antiquité ne m'a jamais quitté »

Idées accès libre
par ,

 lire   partager

Articles récents

Campagne d’appel à dons

Appel à dons : Politis a besoin de vous !
Consultez la page dédiée à la campagne

YesYes se tient plus que jamais à votre service !

Souhaitez-vous recevoir les notifications de la rédaction de Politis ?

Ces notifications peuvent être facilement desactivées par la suite dans votre navigateur.