"La Traversée", d'Élisabeth Leuvrey : Entre deux rives

Élisabeth Leuvrey promène sa caméra sur le ferry entre la France et l’Algérie.

L’Algérie et la France. Ils ne se sentent pas d’un pays mais plutôt de deux. Sauf que, d’un côté comme de l’autre, on leur fait comprendre qu’ils sont étrangers. Finalement, le seul endroit ou ils se sentent à leur place, c’est sur ce bateau qui fait la navette. Comme un sol métaphorique et nomade, naviguant d’une culture à l’autre, d’une vie à l’autre, d’une génération à l’autre. Le temps du voyage permet des réflexions sur les origines et l’avenir, les racines et l’appartenance. C’est aussi un temps de…
   Pour lire la suite de cet article, identifiez-vous ou créez un compte :

Article réservé

Pour lire cet article :

Consultez nos offres d’abonnement,
à partir de 5€/mois.
Déjà abonné(e) ?
Identifiez-vous.

Vous pouvez aussi acheter le journal contenant cet article ici

Haut de page

Voir aussi

Articles récents

Campagne d’appel à dons

Appel à dons : Politis a besoin de vous !
Consultez la page dédiée à la campagne

YesYes se tient plus que jamais à votre service !

Souhaitez-vous recevoir les notifications de la rédaction de Politis ?

Ces notifications peuvent être facilement desactivées par la suite dans votre navigateur.