Lutte contre la fraude : On est loin du compte

Après l’affaire Cahuzac, François Hollande a décrété une « lutte implacable contre les dérives de l’argent ». Mais les mesures laissent dubitatifs inspecteurs, enquêteurs et magistrats.

Lutter contre l’évasion fiscale et les paradis fiscaux ? « Évidemment que c’est une bonne idée ! », ironise l’un des deux inspecteurs des finances publiques 1 interrogés par Politis après les mesures annoncées par François Hollande le 10 avril. Mais ces agents de la Direction générale des finances publiques (DGFiP), qui travaillent dans des brigades de vérification à Paris et sont chargés du contrôle externe de la comptabilité des entreprises et de la situation fiscale des particuliers, déplorent surtout…
   Pour lire la suite de cet article, identifiez-vous ou créez un compte :

Article réservé

Pour lire cet article :

Consultez nos offres d’abonnement,
à partir de 5€/mois.
Déjà abonné(e) ?
Identifiez-vous.

Vous pouvez aussi acheter le journal contenant cet article ici

Haut de page

Voir aussi

Articles récents

Campagne d’appel à dons

Appel à dons : Politis a besoin de vous !
Consultez la page dédiée à la campagne

YesYes se tient plus que jamais à votre service !

Souhaitez-vous recevoir les notifications de la rédaction de Politis ?

Ces notifications peuvent être facilement desactivées par la suite dans votre navigateur.