Mediator : Le parquet charge Servier

Le rapport d’expertise du tribunal de grande instance de Paris dénonce la stratégie commerciale du laboratoire pharmaceutique.

Le Mediator aurait dû être retiré du marché entre 1998 et 1999, et pourrait provoquer jusqu’à 1 800 décès sur le long terme. C’est la conclusion du rapport présenté le 12 avril par le parquet de Paris. Cette expertise, demandée en juillet 2011 par les magistrats du pôle Santé, met en cause la communication du groupe Servier autour du Mediator. Chimiquement très proche des coupe-faim Isoméride et Pondéral, commercialisés par l’entreprise, le Mediator provoquerait les mêmes pathologies, soit des…
   Pour lire la suite de cet article, identifiez-vous ou créez un compte :

Article réservé

Pour lire cet article :

Consultez nos offres d’abonnement,
à partir de 5€/mois.
Déjà abonné(e) ?
Identifiez-vous.

Vous pouvez aussi acheter le journal contenant cet article ici

Haut de page

Voir aussi

Articles récents

Campagne d’appel à dons

Appel à dons : Politis a besoin de vous !
Consultez la page dédiée à la campagne

YesYes se tient plus que jamais à votre service !

Souhaitez-vous recevoir les notifications de la rédaction de Politis ?

Ces notifications peuvent être facilement desactivées par la suite dans votre navigateur.