Palestine : Démission de Salam Fayyad

Le Premier ministre palestinien a démissionné au terme de tensions avec le Président Mahmoud Abbas.

Cet article est en accès libre. Pour rester fidèle à ses valeurs, votre journal a fait le choix de ne pas se financer avec la publicité. C’est la seule garantie d’une information véritablement indépendante. Ce choix a un coût, aussi, pour contribuer et soutenir notre indépendance : achetez Politis, abonnez-vous.


Le Premier ministre palestinien, Salam Fayyad, a démissionné, samedi, au terme de plusieurs mois de tension avec le Président Mahmoud Abbas. Ancien haut fonctionnaire à la Banque mondiale, Salam Fayyad était réputé avoir la confiance des États-Unis. Libéral, n’appartenant pas au Fatah, il a développé une politique de projets économiques en Cisjordanie visant à créer « une masse critique de faits accomplis […] pour que la réalité de l’État s’impose au monde ». Une stratégie controversée, considérée par les opposants comme une acceptation de l’occupation israélienne. Mais, parallèlement, Fayyad a soutenu une résistance pacifique à la colonisation.


Haut de page

Voir aussi

Articles récents

Campagne d’appel à dons

Appel à dons : Politis a besoin de vous !
Consultez la page dédiée à la campagne

YesYes se tient plus que jamais à votre service !

Souhaitez-vous recevoir les notifications de la rédaction de Politis ?

Ces notifications peuvent être facilement desactivées par la suite dans votre navigateur.