Russie : Poutine accentue la répression

De nouvelles lois visent les associations de défense des droits de l’homme, la presse et les leaders de l’opposition.

Vladimir Poutine et son entourage ont décidé d’orienter la Russie vers une « démocratie populaire » à la chinoise. Ce choix implique une liberté d’entreprise surveillée au profit des grandes fortunes des oligarques affiliés au pouvoir et une opinion publique encore plus étroitement contrôlée. Cette option vient d’être illustrée par la mise en pratique d’une loi votée en novembre dernier, loi considérant que toutes les associations russes liées d’une façon quelconque à un autre pays, ou affiliées à un…
   Pour lire la suite de cet article, identifiez-vous ou créez un compte :

Article réservé

Pour lire cet article :

Consultez nos offres d’abonnement,
à partir de 5€/mois.
Déjà abonné(e) ?
Identifiez-vous.

Vous pouvez aussi acheter le journal contenant cet article ici

Haut de page

Voir aussi

Articles récents

Campagne d’appel à dons

Appel à dons : Politis a besoin de vous !
Consultez la page dédiée à la campagne

YesYes se tient plus que jamais à votre service !

Souhaitez-vous recevoir les notifications de la rédaction de Politis ?

Ces notifications peuvent être facilement desactivées par la suite dans votre navigateur.