Extrême droite : Violences de skins à Agen

Le groupe fasciste Troisième Voie a de nouveau fait parler de lui.

Cet article est en accès libre. Politis ne vit que par ses lecteurs, en kiosque, sur abonnement papier et internet, c’est la seule garantie d’une information véritablement indépendante. Pour rester fidèle à ses valeurs, votre journal a fait le choix de ne pas prendre de publicité sur son site internet. Ce choix a un coût, aussi, pour contribuer et soutenir notre indépendance, achetez Politis, abonnez-vous.


Pas encore dissous, le groupe fasciste Troisième Voie a de nouveau fait parler de lui, deux semaines après la mort de Clément Méric. Dans la nuit du 22 au 23 juin, cinq membres de sa section locale ont agressé à Agen avec, semble-t-il, un poing américain, deux personnes en marge d’un festival rock. L’une d’elles a été particulièrement visée par les coups et les insultes racistes, en raison de ses origines maghrébines, et fait l’objet d’une ITT de 30 jours. Les cinq skinheads doivent passer en comparution immédiate pour violences aggravées car commises en réunion, avec une arme et un caractère raciste. La mobilisation antifasciste doit vite reprendre des forces.


Haut de page

Voir aussi

Articles récents

Campagne d’appel à dons

Appel à dons : Politis a besoin de vous !
Consultez la page dédiée à la campagne

YesYes se tient plus que jamais à votre service !

Souhaitez-vous recevoir les notifications de la rédaction de Politis ?

Ces notfications peuvent être facilement desactivées par la suite dans votre navigateur.