Les actions de groupe excluent la santé et l'environnement

En débat à l'Assemblée la semaine prochaine, les actions de groupe à la française excluent les litiges liés à l'environnement et à la santé. Un collectif d'associations s'en émeut et juge que le gouvernement a «cédé au grand patronat».

Les actions de groupe à la française arrivent en France. Une bonne nouvelle pour les consommateurs, une déception pour les victimes du médicament ou de pollution. En effet, les litiges liés à la santé en seront exclus. Et pour les dommages relatifs à l'environnement, le champ sera extrêmement restreint. Seuls les dommages matériels seront concernés. «L’action de groupe « à la française », qui aurait pu être une formidable avancée citoyenne, se voit réduite à la portion congrue : le litige à la…
   Pour lire la suite de cet article, identifiez-vous ou créez un compte :

Article réservé

Pour lire cet article :

Consultez nos offres d’abonnement,
à partir de 8€/mois.
Déjà abonné(e) ?
Identifiez-vous.
Haut de page

Voir aussi

Articles récents

Campagne d’appel à dons

Appel à dons : Politis a besoin de vous !
Consultez la page dédiée à la campagne

YesYes se tient plus que jamais à votre service !

Souhaitez-vous recevoir les notifications de la rédaction de Politis ?

Ces notifications peuvent être facilement desactivées par la suite dans votre navigateur.