Les proches de Clément Méric se réunissent dans une vive émotion

Une foule très émue s'est recueillie jeudi en fin d’après-midi sur les lieux de l'agression mortelle du jeune militant antiraciste.

Cet article est en accès libre. Pour rester fidèle à ses valeurs, votre journal a fait le choix de ne pas se financer avec la publicité. C’est la seule garantie d’une information véritablement indépendante. Ce choix a un coût, aussi, pour contribuer et soutenir notre indépendance : achetez Politis, abonnez-vous.


Pas de long discours, très peu de slogans : vingt-quatre heures après l'agression mortelle du jeune Clément Méric par des militants d'extrême droite, une foule compacte s'est réunie sur les lieux, rue Caumartin dans le 9e arrondissement de Paris.

Dans une grande sobriété, les militants du groupe Action antifasciste Paris-Banlieue, avec qui le jeune homme militait, se sont tenus en cercle pendant près d’une heure. Aux applaudissements ont succédé de longues minutes de silence. 

« Clément... Clément... Antifa! »

Après une brève prise de parole, ils se sont assis autour des quelques fleurs déposées sur le sol. Puis, debout, le poing levé, ils ont repris des slogans antiracistes.

Aucun mot d’ordre politique n’est admis dans le rassemblement. « Baissez vos pancartes », crie même un homme en pointant un écriteau « Valls complice ». « Pas de récupération. Dignité bordel !», lance un second.

Après le départ des militants d’Action antifasciste, une foule encore nombreuse est restée autour du coin de trottoir où le jeune homme s’est écroulé mercredi en fin d’après midi. Peu avant 18 h, un cortège improvisé prenait la direction de Saint-Michel, au cœur de Paris, où un second rassemblement était organisé. 

Lire > Les rassemblements en mémoire de Clément Méric

Lire > Pour Clément Méric, les étudiants de Sciences Po se sont rassemblés

Illustration - Les proches de Clément Méric se réunissent dans une vive émotion


Photos : E. Manac'h

Haut de page

Voir aussi

Articles récents

Campagne d’appel à dons

Appel à dons : Politis a besoin de vous !
Consultez la page dédiée à la campagne

YesYes se tient plus que jamais à votre service !

Souhaitez-vous recevoir les notifications de la rédaction de Politis ?

Ces notifications peuvent être facilement desactivées par la suite dans votre navigateur.