Loi Fioraso : les communistes voteront contre la réforme de l'enseignement supérieur

Cet article est en accès libre. Pour rester fidèle à ses valeurs, votre journal a fait le choix de ne pas se financer avec la publicité. C’est la seule garantie d’une information véritablement indépendante. Ce choix a un coût, aussi, pour contribuer et soutenir notre indépendance : achetez Politis, abonnez-vous.


Le très controversé projet de réforme de l'enseignement supérieur, adopté fin mai à l'Assemblée, est débattu depuis hier au Sénat. Après le groupe EELV à l'Assemblée, le Groupe communiste républicain et citoyen (CRC) a annoncé qu'il votera contre. Dans un communiqué publié mercredi, il explique que cette loi « s’inscrit dans la poursuite d’une vision utilitariste de l’enseignement supérieur et de la recherche au service de l’économie » .

Plusieurs syndicats se sont mobilisés, à nouveau, le 18 juin contre ce projet de loi « qui se situe dans la continuité des choix » du gouvernement précédent.

Promulguée en août 2007, la LRU institutionnalisait l'augmentation de la part des investissements privés dans la recherche et l’enseignement supérieur. La nouvelle loi poursuit la route de la compétitivité, qui présente, pour les syndicats, un certain nombre de risques : distinction entre pôles d'excellence et universités secondaires, valorisation de la recherche appliquée au détriment de la recherche fondamentale... Ces reconfigurations se traduiraient par une augmentation de la précarité dans le milieu universitaire.


Haut de page

Voir aussi

Articles récents

Campagne d’appel à dons

Appel à dons : Politis a besoin de vous !
Consultez la page dédiée à la campagne

YesYes se tient plus que jamais à votre service !

Souhaitez-vous recevoir les notifications de la rédaction de Politis ?

Ces notifications peuvent être facilement desactivées par la suite dans votre navigateur.