Mouche du coche

La Commission européenne ne nous dit pas seulement qu’il faut résorber le déficit, elle nous dit comment cela doit se faire, et aux dépens de qui.

On connaît la fable de La Fontaine : elle nous conte une histoire d’attelage en difficulté et de chevaux qui peinent à tirer le coche sur un chemin « montant et sablonneux ». Survient une mouche qui prétend les aider en bourdonnant au-dessus des naseaux des équidés. Et lorsque l’attelage retrouve la cadence, c’est elle, la mouche, qui s’en « attribue la gloire ». Comme la mouche, certaines gens, conclut La Fontaine, « font partout les nécessaires ». Les bonnes fables ont ça de bien qu’elles ont toujours…
   Pour lire la suite de cet article, identifiez-vous ou créez un compte :

Article réservé

Pour lire cet article :

Consultez nos offres d’abonnement,
à partir de 8€/mois.
Déjà abonné(e) ?
Identifiez-vous.

Vous pouvez aussi acheter le journal contenant cet article ici

Haut de page

Voir aussi

Boiron : les salariés s’estiment victimes des mauvais choix de l’entreprise

Éco/Social accès libre
par ,

 lire   partager

Articles récents