Syrie : la guerre sur deux fronts

Alors que l’offensive du régime s’intensifie sur le terrain, la communauté internationale continue de tergiverser.

Le conflit syrien se mène sur deux fronts. À Qusair, où l’armée syrienne et le Hezbollah libanais conduisent une offensive de grande envergure contre les rebelles. Et, sur le plan diplomatique, avec la préparation de la conférence dite « Genève II », parrainée par les États-Unis et la Russie. À Qusair, ville stratégique située non loin de la frontière libanaise, l’aviation de Bachar Al-Assad a poursuivi ses bombardements lundi. Et, pour faire bonne mesure, le régime interdit tout accès aux organisations…
   Pour lire la suite de cet article, identifiez-vous ou créez un compte :

Article réservé

Pour lire cet article :

Consultez nos offres d’abonnement,
à partir de 5€/mois.
Déjà abonné(e) ?
Identifiez-vous.

Vous pouvez aussi acheter le journal contenant cet article ici

Haut de page

Voir aussi

Articles récents

Campagne d’appel à dons

Appel à dons : Politis a besoin de vous !
Consultez la page dédiée à la campagne

YesYes se tient plus que jamais à votre service !

Souhaitez-vous recevoir les notifications de la rédaction de Politis ?

Ces notifications peuvent être facilement desactivées par la suite dans votre navigateur.