Délinquance : Des « manipulations » de chiffres sous Sarkozy

Un rapport de l’Inspection générale de l’administration dénonce des « anomalies » dans les statistiques de la délinquance.

Cet article est en accès libre. Politis ne vit que par ses lecteurs, en kiosque, sur abonnement papier et internet, c’est la seule garantie d’une information véritablement indépendante. Pour rester fidèle à ses valeurs, votre journal a fait le choix de ne pas prendre de publicité sur son site internet. Ce choix a un coût, aussi, pour contribuer et soutenir notre indépendance, achetez Politis, abonnez-vous.


Un rapport de l’Inspection générale de l’administration (IGA), remis le 12 juillet au ministre de l’Intérieur, dénonce des « anomalies » dans les statistiques de la délinquance entre 2006 et 2012. Des « manipulations » engendrées par la politique du chiffre de Nicolas Sarkozy, selon cette enquête commandée par Manuel Valls en février dernier. Les « objectifs quantitatifs » et « certaines directives de l’administration centrale ont pu contribuer à minorer fortement les statistiques », notent les rédacteurs. En avril, une mission parlementaire remettait déjà en cause les outils de mesure utilisés.


Haut de page

Voir aussi

Articles récents

Campagne d’appel à dons

Appel à dons : Politis a besoin de vous !
Consultez la page dédiée à la campagne

YesYes se tient plus que jamais à votre service !

Souhaitez-vous recevoir les notifications de la rédaction de Politis ?

Ces notifications peuvent être facilement desactivées par la suite dans votre navigateur.