Indonésie : la loi des hussards de la terre

Les firmes agro-industrielles, avec l’appui des pouvoirs publics, accaparent des millions d’hectares pour des plantations industrielles, souvent au mépris des paysans installés depuis des décennies. Certains résistent pourtant et tentent de faire valoir leurs droits.

Le ruban de terre battue ondule sans fin sur le dos des collines au milieu d’un océan de palmiers à huile. Des millions de clones alignés en une implacable géométrie. Notre guide est nerveux, en alerte dès que passe un véhicule. Des vigiles patrouillent sans uniforme pour juguler les débordements au sein de la plantation. Au village de Talang Ucin, sur la commune de Lais, au sud de Sumatra (Indonésie), des centaines de paysans occupent symboliquement une petite aire de palmiers, au moyen de banderoles et…
   Pour lire la suite de cet article, identifiez-vous ou créez un compte :

Article réservé

Pour lire cet article :

Consultez nos offres d’abonnement,
à partir de 5€/mois.
Déjà abonné(e) ?
Identifiez-vous.

Vous pouvez aussi acheter le journal contenant cet article ici

Haut de page

Voir aussi

Articles récents

Campagne d’appel à dons

Appel à dons : Politis a besoin de vous !
Consultez la page dédiée à la campagne

YesYes se tient plus que jamais à votre service !

Souhaitez-vous recevoir les notifications de la rédaction de Politis ?

Ces notifications peuvent être facilement desactivées par la suite dans votre navigateur.