Passer à la cigarette électronique

En l’absence de combustion, l’impact semble bien moindre.

Que faire ? C’est le dessert, et Pascal tête sa cigarette électronique avec la satisfaction de tenir la solution miracle : au bout de 72 heures, il ne fume plus que deux cigarettes au lieu de douze. « Je peux goûter ? » Moue de Dominique devant la saveur noisette douceâtre. « Je crois que je vais rester avec mon tabac à rouler… » Léna a abandonné au bout de dix jours : l’ersatz ne calmait pas son envie de clope. Inventée en 2009, l’e-cigarette fait un tabac depuis un an en France, qui compterait déjà un…
   Pour lire la suite de cet article, identifiez-vous ou créez un compte :

Article réservé

Pour lire cet article :

Consultez nos offres d’abonnement,
à partir de 8€/mois.
Déjà abonné(e) ?
Identifiez-vous.

Vous pouvez aussi acheter le journal contenant cet article ici

Haut de page

Voir aussi

Articles récents

Campagne d’appel à dons

Appel à dons : Politis a besoin de vous !
Consultez la page dédiée à la campagne

YesYes se tient plus que jamais à votre service !

Souhaitez-vous recevoir les notifications de la rédaction de Politis ?

Ces notifications peuvent être facilement desactivées par la suite dans votre navigateur.