Familles : Une mesure pour les foyers modestes

une mesure qui ne coûte rien et peut influer sur le quotidien de 140 000 familles.

Cet article est en accès libre. Pour rester fidèle à ses valeurs, votre journal a fait le choix de ne pas se financer avec la publicité. C’est la seule garantie d’une information véritablement indépendante. Ce choix a un coût, aussi, pour contribuer et soutenir notre indépendance : achetez Politis, abonnez-vous.


C’est de la bonne gestion : une mesure qui ne coûte rien et peut influer sur le quotidien de 140 000 familles, dont 58 000 monoparentales. Le 16 septembre, lors de la discussion au Sénat de la loi sur l’égalité hommes-femmes, Dominique Bertinotti, ministre déléguée à la Famille, a proposé que le complément pour libre choix de mode de garde attribué par la CAF aux foyers modestes (458 euros) soit directement versé à leur assistante maternelle. Ainsi, ceux dont les revenus sont inférieurs à 23 840 euros par an pour deux enfants n’auraient plus à faire cette avance. Cette mesure pourrait favoriser le retour à l’emploi des femmes dont le revenu est inférieur, équivalent ou à peine supérieur à celui de leur assistante maternelle.


Haut de page

Voir aussi

Articles récents

Campagne d’appel à dons

Appel à dons : Politis a besoin de vous !
Consultez la page dédiée à la campagne

YesYes se tient plus que jamais à votre service !

Souhaitez-vous recevoir les notifications de la rédaction de Politis ?

Ces notifications peuvent être facilement desactivées par la suite dans votre navigateur.