Plantes mutées, OGM masqués

Les variétés manipulées pour résister aux herbicides se développent en France
avec l’aval des pouvoirs publics, qui adhèrent au discours des industriels.

La semaine dernière, une soixantaine de Faucheurs volontaires ont envahi les locaux de Lorca à Lemud (Moselle) pour y attester la présence de quatre variétés de colza muté, tolérantes à des herbicides. Cette grosse coopérative agricole, expliquent les militants, « vante les mérites de ces variétés aux paysans, à qui l’on cache la véritable nature de ces semences manipulées, pesticides et brevetées ». Fin juillet, à l’initiative de la Confédération paysanne, neuf organisations paysannes ou écologistes…
   Pour lire la suite de cet article, identifiez-vous ou créez un compte :

Article réservé

Pour lire cet article :

Consultez nos offres d’abonnement,
à partir de 8€/mois.
Déjà abonné(e) ?
Identifiez-vous.

Vous pouvez aussi acheter le journal contenant cet article ici

Haut de page

Voir aussi

Articles récents

Campagne d’appel à dons

Appel à dons : Politis a besoin de vous !
Consultez la page dédiée à la campagne

YesYes se tient plus que jamais à votre service !

Souhaitez-vous recevoir les notifications de la rédaction de Politis ?

Ces notifications peuvent être facilement desactivées par la suite dans votre navigateur.