Barbara Romagnan, porte-parole d’Un monde d’avance : « Je ne me sens pas trahie, juste déçue »

Porte-parole d’Un monde d’avance, la députée Barbara Romagnan peine à conjuguer loyauté à son parti et fidélité à ses valeurs.

Rien à voir avec le prototype de la députée grande gueule. Pire : réfléchie, bosseuse, indépendante, Barbara Romagnan résiste. Elle vote contre le traité européen, s’abstient sur l’accord de sécurisation de l’emploi, monte au créneau pour réduire le train de vie des députés… La majorité grince. L’élue du Doubs persiste. Toujours minoritaire, jamais défaitiste. Adhérente au Parti socialiste depuis vingt ans, cela fait aussi vingt ans qu’elle y est « mal à l’aise ». Mais « je n’ai jamais regretté d’y avoir…
   Pour lire la suite de cet article, identifiez-vous ou créez un compte :

Article réservé

Pour lire cet article :

Consultez nos offres d’abonnement,
à partir de 8€/mois.
Déjà abonné(e) ?
Identifiez-vous.

Vous pouvez aussi acheter le journal contenant cet article ici

Haut de page

Voir aussi

Articles récents

Campagne d’appel à dons

Appel à dons : Politis a besoin de vous !
Consultez la page dédiée à la campagne

YesYes se tient plus que jamais à votre service !

Souhaitez-vous recevoir les notifications de la rédaction de Politis ?

Ces notifications peuvent être facilement desactivées par la suite dans votre navigateur.