Grèce : Aube dorée enfin combattue

Militants et députés du parti grec néonazi doivent passer devant un juge cette semaine suite à l’assassinat du rappeur antifasciste Killah P.

Cet article est en accès libre. Politis ne vit que par ses lecteurs, en kiosque, sur abonnement papier et internet, c’est la seule garantie d’une information véritablement indépendante. Pour rester fidèle à ses valeurs, votre journal a fait le choix de ne pas prendre de publicité sur son site internet. Ce choix a un coût, aussi, pour contribuer et soutenir notre indépendance, achetez Politis, abonnez-vous.


Militants et députés du parti grec néonazi Aube dorée doivent passer devant un juge d’instruction cette semaine pour répondre à des accusations d’homicide volontaire et de tentative d’homicide. Ce coup de filet, qui laisse envisager une interdiction d’Aube dorée, fait suite à l’assassinat du rappeur antifasciste Killah P par un camionneur qui a reconnu appartenir au parti néonazi. Un dérapage de trop pour le système judiciaire, alors que les militants d’Aube dorée étaient déjà connus pour organiser des chasses aux immigrés dans certains quartiers d’Athènes. Bien que positive, une condamnation des dirigeants fascistes ne résoudra qu’une partie du problème. Tant que sera poursuivie la politique d’austérité qui ruine le pays, et humilie une population, il y aura un terreau favorable pour Aube dorée.


Haut de page

Voir aussi

Articles récents

Campagne d’appel à dons

Appel à dons : Politis a besoin de vous !
Consultez la page dédiée à la campagne

YesYes se tient plus que jamais à votre service !

Souhaitez-vous recevoir les notifications de la rédaction de Politis ?

Ces notifications peuvent être facilement desactivées par la suite dans votre navigateur.