Italie : Les berlusconiens divisés

Les ministres du Peuple de la liberté ont démissionné à contrecœur sur ordre du Cavaliere. Avec un risque de scission à droite.

Au moins vingt-cinq parlementaires du Peuple de la liberté (PDL), le parti de Silvio Berlusconi, ont, pour la première fois depuis l’arrivée en politique de leur mentor en 1994, désobéi à ses injonctions, le lundi 30 septembre, annonçant leur intention de (re)voter la confiance au gouvernement Letta. Depuis que le Sénat doit mettre en œuvre la procédure de déchéance de ses fonctions de sénateur, à la suite de sa condamnation définitive pour fraude fiscale, le Cavaliere ne sait plus quoi inventer pour…
   Pour lire la suite de cet article, identifiez-vous ou créez un compte :

Article réservé

Pour lire cet article :

Consultez nos offres d’abonnement,
à partir de 8€/mois.
Déjà abonné(e) ?
Identifiez-vous.

Vous pouvez aussi acheter le journal contenant cet article ici

Haut de page

Voir aussi

Articles récents

Campagne d’appel à dons

Appel à dons : Politis a besoin de vous !
Consultez la page dédiée à la campagne

YesYes se tient plus que jamais à votre service !

Souhaitez-vous recevoir les notifications de la rédaction de Politis ?

Ces notifications peuvent être facilement desactivées par la suite dans votre navigateur.