Mario Soarès : « L’austérité ne profite qu’aux marchés spéculatifs »

Mario Soarès, ancien président portugais, s’alarme des conséquences du dogme libéral sur son pays.

Le président Ronald Reagan et le Premier ministre britannique Margaret Thatcher ont été les champions de cette politique néolibérale désastreuse, que le pseudo-travailliste Tony Blair a poursuivie, avec les conséquences négatives que nous connaissons. Inévitablement, étant donné les liens profonds entre l’Amérique et l’Europe, le néolibéralisme d’outre-Atlantique a contaminé l’Union européenne, surtout celle de la zone euro, dont la monnaie était alors plus forte que le dollar. C’est de cette façon qu’a…
   Pour lire la suite de cet article, identifiez-vous ou créez un compte :

Article réservé

Pour lire cet article :

Consultez nos offres d’abonnement,
à partir de 8€/mois.
Déjà abonné(e) ?
Identifiez-vous.

Vous pouvez aussi acheter le journal contenant cet article ici

Haut de page

Voir aussi

Articles récents

Campagne d’appel à dons

Appel à dons : Politis a besoin de vous !
Consultez la page dédiée à la campagne

YesYes se tient plus que jamais à votre service !

Souhaitez-vous recevoir les notifications de la rédaction de Politis ?

Ces notifications peuvent être facilement desactivées par la suite dans votre navigateur.