Croissance : la crise de foi

On peut sortir du chômage et de la crise sans croissance.

La croyance dans la nécessité et l’inéluctabilité de la croissance s’effrite, y compris en haut lieu. On commence à se poser des questions jusqu’ici soulevées par une petite minorité : si la croissance devait ne pas revenir, ou si elle était désormais très faible, serions-nous condamnés à une régression durable ? Peut-on imaginer des voies de sortie acceptables, voire désirables, une « prospérité sans croissance » ? Le 24 novembre, un article de deux journalistes du Monde, Anne Rodier et Adrien de…
   Pour lire la suite de cet article, identifiez-vous ou créez un compte :

Article réservé

Pour lire cet article :

Consultez nos offres d’abonnement,
à partir de 5€/mois.
Déjà abonné(e) ?
Identifiez-vous.

Vous pouvez aussi acheter le journal contenant cet article ici

Haut de page

Voir aussi

Marlène Schiappa au tribunal

Société accès libre
par ,

 lire   partager

Poutine, une aubaine pour Washington

Éditorial accès libre
par ,

 lire   partager

Articles récents

Campagne d’appel à dons

Appel à dons : Politis a besoin de vous !
Consultez la page dédiée à la campagne

YesYes se tient plus que jamais à votre service !

Souhaitez-vous recevoir les notifications de la rédaction de Politis ?

Ces notifications peuvent être facilement desactivées par la suite dans votre navigateur.