La Milice : Une barbarie bien française

L'historienne Michèle Cointet présente ce corps peu étudié d’une soldatesque sans foi ni loi.

L’évocation du rôle pendant la Seconde Guerre mondiale, en France, des miliciens, ces hommes en noir au brassard tricolore marqué du gamma, « représentation zodiacale du bélier, symbole de force et de renouveau », fait généralement froid dans le dos. La Milice symbolise la brutalité de la répression vichyste contre la Résistance, à la botte des nazis. Or, au-delà de cette vision, rares sont les travaux d’histoire sur cette branche policière et paramilitaire des forces de Vichy, secondant, parfois…
   Pour lire la suite de cet article, identifiez-vous ou créez un compte :

Article réservé

Pour lire cet article :

Consultez nos offres d’abonnement,
à partir de 5€/mois.
Déjà abonné(e) ?
Identifiez-vous.

Vous pouvez aussi acheter le journal contenant cet article ici

Haut de page

Voir aussi

Tirs de la BAC à Stains : la version policière démontée par une reconstitution en 3D

Sur le vif accès libre
par ,

 lire   partager

Articles récents

Campagne d’appel à dons

Appel à dons : Politis a besoin de vous !
Consultez la page dédiée à la campagne

YesYes se tient plus que jamais à votre service !

Souhaitez-vous recevoir les notifications de la rédaction de Politis ?

Ces notifications peuvent être facilement desactivées par la suite dans votre navigateur.