Dossier : 2013 ou la crise de l'idée démocratique

Révoltes en Turquie et au Brésil

Un printemps 2013 très agité que personne n’avait vu venir.

La Turquie et le Brésil ont en commun deux choses : une place grandissante dans l’économie et la politique internationale, et un printemps 2013 très agité que personne n’avait vu venir. En Turquie, tout est parti le 28 mai de l’opposition à un projet de réaménagement urbain aboutissant à la destruction d’un parc à Istanbul. Rapidement, le mouvement s’étoffe et élargit le champ de ses revendications : c’est désormais un combat contre l’autoritarisme du Premier ministre Erdogan. Les manifestations sont…
   Pour lire la suite de cet article, identifiez-vous ou créez un compte :

Article réservé

Pour lire cet article :

Consultez nos offres d’abonnement,
à partir de 5€/mois.
Déjà abonné(e) ?
Identifiez-vous.

Vous pouvez aussi acheter le journal contenant cet article ici

Haut de page

Voir aussi

Articles récents

Campagne d’appel à dons

Appel à dons : Politis a besoin de vous !
Consultez la page dédiée à la campagne

YesYes se tient plus que jamais à votre service !

Souhaitez-vous recevoir les notifications de la rédaction de Politis ?

Ces notifications peuvent être facilement desactivées par la suite dans votre navigateur.