Thomas Bernhard

Sur les traces de la vérité rassemble les discours, lettres, entretiens et articles de l’écrivain autrichien.

Cet article est en accès libre. Pour rester fidèle à ses valeurs, votre journal a fait le choix de ne pas se financer avec la publicité. C’est la seule garantie d’une information véritablement indépendante. Ce choix a un coût, aussi, pour contribuer et soutenir notre indépendance : achetez Politis, abonnez-vous.


Les amateurs de l’œuvre bernhardienne ne manqueront pas Sur les traces de la vérité, qui rassemble les discours, lettres, entretiens et articles de l’écrivain autrichien, c’est-à-dire ses interventions sur la scène publique et médiatique. Ceux qui ne connaissent pas encore l’auteur du Naufragé se promettent, quant à eux, un choc salutaire s’ils décident d’ouvrir ce livre. Bernhard y est en effet, comme à l’accoutumée, d’une lucidité impitoyable et d’une franchise absolue, synonyme de misanthropie ironique et d’esprit subversif. « Tous les êtres sont des monstres à partir du moment où vous soulevez leur carapace », dit-il.


Sur les traces de la vérité , Thomas Bernhard, traduit de l’allemand par Daniel Mirsky, « Arcades », Gallimard, 404 p., 22,50 euros.

Paraît également : Gœthe se mheurt , traduit de l’allemand par Daniel Mirsky, Gallimard, 128 p., 13,50 euros.

Haut de page

Voir aussi

Paul Veyne : « La fascination pour l'Antiquité ne m'a jamais quitté »

Idées accès libre
par ,

 lire   partager

Articles récents

Campagne d’appel à dons

Appel à dons : Politis a besoin de vous !
Consultez la page dédiée à la campagne

YesYes se tient plus que jamais à votre service !

Souhaitez-vous recevoir les notifications de la rédaction de Politis ?

Ces notifications peuvent être facilement desactivées par la suite dans votre navigateur.