Stockage des déchets nucléaires : oui, mais...

La conférence de citoyens n’est pas opposée au projet d’enfouissement à Bure, mais elle estime son calendrier irréaliste.

Le centre de stockage profond réversible de déchets radioactifs (Cigéo) verra-t-il le jour à Bure ? La conférence de citoyens, réunie pour étudier ce projet mené par l’Agence nationale pour la gestion des déchets radioactifs (Andra), a jugé, le 3 février, qu’il n’y avait « pas urgence à se prononcer ». C’est la conclusion d’un débat houleux lancé au printemps 2013 par la Commission nationale du débat public. Si la perspective de vivre au-dessus d’un « cimetière nucléaire » inquiète plus d’un citoyen à Bure…
   Pour lire la suite de cet article, identifiez-vous ou créez un compte :

Article réservé

Pour lire cet article :

Consultez nos offres d’abonnement,
à partir de 8€/mois.
Déjà abonné(e) ?
Identifiez-vous.

Vous pouvez aussi acheter le journal contenant cet article ici

Haut de page

Voir aussi

Articles récents

Souhaitez-vous recevoir les notifications de la rédaction de Politis ?

Ces notfications peuvent être facilement desactivées par la suite dans votre navigateur.