Ukraine : des lendemains incertains

La corruption ne touche pas seulement le clan Ianoukovitch, elle gangrène aussi une partie de l’opposition. C’est toute une culture démocratique qu’il faut réinventer.

Il y a comme ça des symboles. Le gigantesque manoir du Président déchu,Viktor Ianoukovitch, en est un. Il dit tout du personnage, de l’oligarchie ukrainienne et du système de corruption qui règne depuis l’indépendance du pays en 1991. Et c’est sans doute pour prendre la mesure de cette corruption que les habitants de Kiev sont venus par milliers tout au long du week-end visiter ce lieu étrange, situé à une quinzaine de kilomètres de la capitale. À l’entrée de la résidence, il y avait un écriteau : «…
   Pour lire la suite de cet article, identifiez-vous ou créez un compte :

Article réservé

Pour lire cet article :

Consultez nos offres d’abonnement,
à partir de 5€/mois.
Déjà abonné(e) ?
Identifiez-vous.

Vous pouvez aussi acheter le journal contenant cet article ici

Haut de page

Voir aussi

Articles récents

Campagne d’appel à dons

Appel à dons : Politis a besoin de vous !
Consultez la page dédiée à la campagne

YesYes se tient plus que jamais à votre service !

Souhaitez-vous recevoir les notifications de la rédaction de Politis ?

Ces notifications peuvent être facilement desactivées par la suite dans votre navigateur.