Égypte : Un tribunal interdit le Hamas

Jusqu’où ira le pouvoir militaire égyptien ?

Cet article est en accès libre. Pour rester fidèle à ses valeurs, votre journal a fait le choix de ne pas se financer avec la publicité. C’est la seule garantie d’une information véritablement indépendante. Ce choix a un coût, aussi, pour contribuer et soutenir notre indépendance : achetez Politis, abonnez-vous.


Jusqu’où ira le pouvoir militaire égyptien ? Après avoir décrété « terroriste » le mouvement des Frères musulmans, un tribunal a interdit, mardi, le Hamas palestinien qui est au pouvoir à Gaza. L’Égypte rejoint ainsi Israël, les États-Unis et l’Union européenne. Les militaires, qui se livrent à une sanglante répression contre les islamistes depuis la destitution, le 3 juillet, du Président issu de leurs rangs Mohamed Morsi, referment ainsi un peu plus le blocus sur la population de Gaza, en proie à une grave menace sanitaire et alimentaire dans la quasi-indifférence du monde.


Haut de page

Voir aussi

Articles récents

Campagne d’appel à dons

Appel à dons : Politis a besoin de vous !
Consultez la page dédiée à la campagne

YesYes se tient plus que jamais à votre service !

Souhaitez-vous recevoir les notifications de la rédaction de Politis ?

Ces notifications peuvent être facilement desactivées par la suite dans votre navigateur.