Hommage : Jean-Luc Einaudi, défricheur de mémoire

L’auteur de la Bataille de Paris , sur le massacre du 17 octobre 1961, est mort le 22 mars.

Il ne voulait pas du titre d’historien. Ce n’était d’ailleurs pas sa profession, lui qui voua toute sa vie aux mineurs délinquants (auxquels il consacra un ouvrage en 1995) comme éducateur. Il écrivait seulement par engagement, défrichant, en enquêteur tenace, de nombreuses pages oubliées ou volontairement tues de la guerre d’Algérie. Jean-Luc Einaudi s’est éteint samedi 22 mars, terrassé par un cancer. Né en 1951, d’origine modeste, il ne se mit à écrire que dans les années 1980, après avoir milité…
   Pour lire la suite de cet article, identifiez-vous ou créez un compte :

Article réservé

Pour lire cet article :

Consultez nos offres d’abonnement,
à partir de 5€/mois.
Déjà abonné(e) ?
Identifiez-vous.

Vous pouvez aussi acheter le journal contenant cet article ici

Haut de page

Voir aussi

Articles récents

Campagne d’appel à dons

Appel à dons : Politis a besoin de vous !
Consultez la page dédiée à la campagne

YesYes se tient plus que jamais à votre service !

Souhaitez-vous recevoir les notifications de la rédaction de Politis ?

Ces notifications peuvent être facilement desactivées par la suite dans votre navigateur.