Boutin, vile pécheresse

En interviewant Christine Boutin sur la politique et la sexualité, la revue Charles a fait un bon coup. On y découvre la vision toute « masculiniste » de la députée ultra réac : « Nous les femmes, avons vraiment la séduction inhérente à notre ADN, de façon encore plus profonde que les hommes » , explique-t-elle par exemple. « Quand on parle de séduction, on évoque souvent les hommes politiques qui ont des aventures, mais il faut savoir que les femmes se jettent dans leurs bras ! Ce n’est pas si évident…
   Pour lire la suite de cet article, identifiez-vous ou créez un compte :

Article réservé

Pour lire cet article :

Consultez nos offres d’abonnement,
à partir de 5€/mois.
Déjà abonné(e) ?
Identifiez-vous.
Haut de page

Voir aussi

Articles récents

Campagne d’appel à dons

Appel à dons : Politis a besoin de vous !
Consultez la page dédiée à la campagne

YesYes se tient plus que jamais à votre service !

Souhaitez-vous recevoir les notifications de la rédaction de Politis ?

Ces notifications peuvent être facilement desactivées par la suite dans votre navigateur.